Page personnelle

Dernière modification le 10/12/2019

Natalie NOYARET-DALEAU
 natalie.noyaret@unicaen.fr
Bureau sh 125

Professeure (Littérature espagnole)

Membre de l'équipe LASLAR

 


Statut : Professeur (HDR)
Statut au sein de l'équipe : Membre titulaire
Spécialité : Langues - Littérature espagnole contemporaine.

 

Publications

Liste classée des publications

  • Ouvrages scientifiques individuels et collectifs :

- Xavier Escudero, Natalie Noyaret, Pascale Peyraga, Réalisme(s) dans la fiction littéraire espagnole contemporaine (XIXe-XXe-XXIe siècles), Editions Orbis Tertius, à paraître automne 2020.

- Natalie Noyaret, Catherine Orsini-Saillet (eds.), L’expression du silence dans le récit de fiction espagnol contemporain, Orbis Tertius, 2018, 367 p.

- Natalie Noyaret, Isabelle Prat (Textes réunis et présentés par), Vers le paradis inhabité d’Ana María Matute, Editions Orbis Tertius, 2017, 165 p. 2ème édition augmentée juin 2018, 269 p.

- Natalie Noyaret, Anne Paoli (éds.), L’écrivain à l’œuvre dans le récit de fiction espagnol (XIXe-XXe-XXIe siècles) : genèse et projection, actes du colloque international de la NEC+ des 10 et 11 mars 2016 (Paris), Binges, Ed. Orbistertius, janvier 2017, 452 p.

- Natalie Noyaret, Luis Goytisolo. Antagonía, Paris, Editions Atlande, coll. « Clefs Concours - Espagnol », novembre 2016, 186 p.

- Epifanio Ajello, Vincent D’Orlando, Sylvie Loignon, Natalie Noyaret (éd.), Le personnage farfelu dans la fiction littéraire (XXe-XXIe siècles) des pays européens de langues romanes, Actes du colloque international du 9 au 11 octobre 2014 (U. Caen), Sinestesie, Rivista di studi sulle letterature e le arti europee, Naples, septembre 2016, 569 p.

- Natalie Noyaret (coord.), Formes de la marginalité dans la fiction littéraire espagnole de notre temps, HispanismeS (revue en ligne de la SHF), n° 5, juin 2015.

- Natalie Noyaret (éd.), La narrativa española de hoy (2000-2010). La imagen en el texto (III), Bern, Peter Lang, Leia, coll. « Liminaires – Passages interculturels », vol. 32, 2014, 308 p.

- Natalie Noyaret (éd.), La narrativa española de hoy (2000-2010). La imagen en el texto (II), Bern, Peter Lang, Leia, coll. « Liminaires – Passages interculturels », n° 25, 2012, 471 p.

- Natalie Noyaret (éd.), La narrativa española de hoy (2000-2010). La imagen en el texto (1), Bern, Peter Lang, Leia, coll. « Liminaires – Passages interculturels », n° 20, 2011, 506 p.

- Natalie Noyaret, Au seuil de la mort. Discours de mourants dans le roman espagnol contemporain, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Mondes hispanophones », n° 34, septembre 2009, 255 pages.

- Natalie Noyaret (textes présentés et réunis par), Le vampirisme et ses formes dans les Lettres et les Arts, actes de la Journée d’Etudes des 16 et 17 janvier 2009, Paris, L’Harmattan, juin 2009, 269 pages.

- Françoise Garnier, Natalie Noyaret, (dir.), L’écriture à l’épreuve du cosmopolitisme, Les Cahiers du CERCI, n° 2, Nantes, Univ. Nantes-CERCI, juin 2007, 171 pages.

- Natalie Noyaret (dir.), Le voyageur voyagé, Les Cahiers du CERCI, n° 1, Nantes, Univ. Nantes-CERCI, février 2007, 123 pages.

- Natalie Noyaret, L’œuvre romanesque de José María Merino: une poétique de l'interférence, Presses universitaires du Septentrion, 2 vol., 2002 - 532 pages.

Manuels universitaires :

Natalie Noyaret, La version espagnole guidée, Binges, Editions Orbis Tertius, novembre 2013, 210 p.

---, Nouvelle édition augmentée : 2017, 265 pages.

Françoise Garnier, Natalie Noyaret, Traduire en L E A, Espagnol/Français. Français/Espagnol, Nantes, éditions du Temps, juillet 2003, 319 pages.

Françoise Garnier, Françoise, Natalie Noyaret, La traduction littéraire guidée. Du premier cycle aux Concours. Espagnol/Français - Français/Espagnol, Nantes, éditions du Temps, juillet 2004, 254 p.

 

·       Articles (depuis 2000 à aujourd’hui)

Articles dans des revues avec comité de lecture (ACL) et chapitres d’ouvrages :

- «Luis Landero, de Juegos de la edad tardía (1989) a Lluvia fina (2019): continuidades, ecos y divergencias», in José Belmonte (dir.), Primeras letras. La novela inicial, ed. Cátedra Arturo Pérez-Reverte, à paraître fin 2020.

- « Sur les chemins de “Tierra de campos” : Los viajes de la cigüeña (2008) de Gustavo Martín Garzo », in Xavier Escudero (dir.), « L’Espagne vide », HispanismeS (revue  de la SHF), n°11, janvier 2019, p. 110-120. En ligne : <http://www.hispanistes.fr/index.php/31-hispanismes/1377-hispanismes-n-11>

- « Informe desde Creta de Fernando Aramburu : du récit intime à la dénonciation politique », in Correspondances : de l’intime au public, Hispanística XX, 34, Editions Universitaires de Dijon, 2018, p. 119-128.

- « El balcón en invierno, ¿una autobiografía novelada? », Elvire Gómez-Vidal (coord.), Luis Landero, Teruel, Turia (Revista Cultural), núm. 121-122, mai 2017, p. 227-234.

- « La tension unitaire dans Antagonía de Luis Goytisolo », Les Langues Néo-latines, n° 379, décembre 2016, p. 99-112.

- « Un espace de marginalité : Por si se va la luz de Lara Moreno (2013) », in Natalie Noyaret (coord.), Formes de la marginalité dans la fiction littéraire espagnole de notre temps, HispanismeS (revue en ligne de la SHF), n° 5, juin 2015.

- « La representación del paraíso y del infierno en la novela española actual (2000-2013 », in Natalie Noyaret (éd.), La narrativa española de hoy (2000-2010). La imagen en el texto (III), Bern, Peter Lang, Leia, coll. « Liminaires – Passages interculturels », vol. 32, 2014, p. 267-286.

- « Le realismo quebradizo de José María Merino : Cuentos de los días raros (2004) », in Catherine Orsini-Saillet (Textes réunis et présentés par), Dire le réel dans le monde hispanique contemporain, Université de Bourgogne, Hispanística XX, 2013, n° 30, p. 65-77.

- « El monstruo en la obra de José María Merino », Pasavento (Revista de Estudios Hispánicos ISSN : 2255-4505), David Roas (coord.), vol I, n°1 : « El monstruo posmoderno : nuevas estrategias de la ficción fantástica », invierno 2013, p. 61-74.

- « Gustavo Martín Garzo » (monographie), in Natalie Noyaret (éd.), La narrativa españolad hoy (2000-2010). La imagen en el texto (1I), Bern, Peter Lang, coll. « Liminaires – Passages interculturels », n° 25, 2012, p. 101-125.

- « Las llamas del amor : La carta cerrada, de Gustavo Martín Garzo », Análisis (Revista de Psicoanálisis y Cultura de Castilla y León), núm. 24, Especial monográfico Gustavo Martín Garzo, junio 2012, p. 128-133.

- « José María Merino » (monographie), in Natalie Noyaret (éd.), La narrativa española de hoy (2000-2010). La imagen en el texto (1), Bern, Peter Lang, coll. « Liminaires – Passages interculturels », 2011, p. 75-101.

- « Pour une appoche de l’“âme” galicienne : La mano del emigrante de Manuel Rivas », colloque Mélancolies plurielles, Université de Nantes, avril 2002. Parution Les Langues Néo-latines, n° 345, juin 2008, p. 31-43.

- « Diaspora et texte en souffrance : La cuarentena de Juan Goytisolo », Identité et territoire, Journée d’études interdisciplinaire du 10 nov. 2006, Mimmoc, Université de Poitiers, in Marie-Catherine Chanfreau (Textes réunis et présentés par), Les Cahiers du MIMMOC, n° 3 (en ligne 7 juillet 2007).

- « Le rejet de l’autoritarisme dans Maquis d’Alfons Cervera », Les Langues Néo-latines, n° 339, décembre 2006, p. 165-178.

Communications avec actes (ACT) :

- « La carta esférica ou l’aventure maritime : portée et signification », sur invitation au Congrès “La obra narrativa y periodística de Arturo Pérez-Reverte: el Mediterráneo y sus mundos » , Toulon 9 et 10 décembre 2019, à paraître Revista Montagudo, Universidad de Murcia.

- « Cuerpo y representación en La lección de anatomía de Marta Sanz », in Isabelle Prat, Marjorie Roussel (dir.), L’écriture des corps féminins chez Marta Sanz, Paris, Colegio de España, 30 novembre 2018, à paraître printemps 2020 : Revue Narraplus (site NEC+ : narrativaplus.org), numéro 4 (consacré à Marta Sanz).

- « Ana María Matute, de Los Abel à Paraíso inhabitado: du clan familial à la famille de cœur », in  Aline Janquart-Thibault, Catherine Orsini-Saillet (dir.), Histoires de famille(s) dans le monde hispanique contemporain, Hispanística XX 35, Orbis Tertius, 2018, p. 269-280.

- « Formes et enjeux du silence dans Demonios familiares d’Ana María Matute », in Natalie Noyaret, Catherine Orsini-Saillet (ed.), L’expression du silence dans le récit de fiction espagnol contemporain Editions Orbis Tertius, 2018, p. 201-215.

- « Del catolicismo extremo a otras devociones en El joven sin alma y El invitado amargo », in Philippe Merlo-Morat, Marion Le Corre-Carrasco (dir.), Vicente Molina Foix : el creyente de todas las religiones, El creador y su crítico 8, GRIMH, Lyon, 2019, p. 149-157.

- « Los lugares del territorio de la infancia. Análisis del espacio en Paraíso inhabitado de Ana María Matute », in Natalie Noyaret, Isabelle Prat (Texes réunis et présentés par), Vers le paradis inhabité d’Ana María Matute, Editions Orbis Tertius, 2017, p. 85-106.

- « La impregnación quijotesca en Las crónicas mestizas (1992) de José María Merino », in Emmanuel Marigno, Carlos Mata Induráin, Marie-Hélène Maux (ed.), Cervantès quatre siècles après. Nouveaux objets, nouvelles approches, Ed. Orbis Tertius, 2017, p. 95-110.

-« Antagonía o la aventura de la creación », in Zoraida Carandell (coord.), « Relectures d’Antagonía de Luis Goytisolo », CRIIA, Université Paris-Ouest Nanterre La Défense, 26 novembre 2016. En ligne : https://criia.parisnanterre.fr/...-/journee-d-etudes-relectures-d-antagonia-de-luis-goytis...

- « La aventura de escribir y de escribirse: Luis Landero en El balcón en invierno », in Natalie Noyaret, Anne Paoli (eds.), L’écrivain à l’œuvre dans le récit de fiction espagnol contemporain (XIX-XX-XXIè siècles) : genèse et projection, Binges, Editions Orbis Tertius,  2016, p. 107-122.

- « El encerramiento y sus efectos emocionales en las novelas de Isaac Rosa », in Philippe Merlo-Morat (dir.), Las emociones en la creación artística contemporánea española, coll. « Le créateur et sa critique 4-5-6 », Lyon, Le Grimh, 2016, p. 219-229.

- « Invisibilidad y monstruosidad en Los invisibles de José María Merino », in David Roas ed.), El monstruo fantástico. Visiones y perspectivas, Madrid, 2016, Aluvión editorial, col. Beta hispanismo, p. 277-290.

- « La identidad movediza en la narrativa de José María Merino », in Irina Enache Vic, Sadi Lakhdari, José Martínez Rubio (eds.), Identidades inestables. Avatares y evoluciones de la subjetividad en la literatura española contemporánea, Paris, 2016, Indigo, p. 63-79.

« Luis Goytisolo y la globalización en los albores del siglo XX : El porvenir de la palabra », in Teresa Ferrer Valls (dir.), Congreso internacional Entresiglos: Literatura e Historia, Cultura y Sociedad, Universidad de Valencia, 21 octobre 2016, sous presse.

- « Le legs d’un personnage farfelu: Memoria de unos ojos pintados de Lluís Llach (2012) », in Vincent D’Orlando, Sylvie Loignon, Natalie Noyaret (éd.), Le personnage farfelu dans la fiction littéraire (XXe-XXIe siècles) des pays européens de langues romanes, Sinestesie, Rivista di studi sulle letterature e le arti europee, Naples, 2016, p. 389-397.

- « Référence et auto-référence dans les romans de José María Merino : le motif de l’île dans El centro del aire (1991), El heredero (2003) et El lugar sin culpa (2007) », in Amélie Florenchie et Maylis Santa-Cruz (dir.), Référentialité /autoréférentialité dans le roman espagnol contemporain : Bilan et perspectives, Univ. Bordeaux, Bulletin Hispanique, Tome 116, n° 2, 2015.

- « Au fil de trente ans d’écriture narrative : José María Merino et la guerre », in Florence Belmonte, Karim Benmiloud & Sylvie Imparato-Prieur (éds.), Guerres dans le monde ibérique et ibéro-américain, Actes du XXXVe Congrès de la S.H.F., Peter Lang, Bern, 2014, p. 403-409.

- « La visión fantástica en la obra de José María Merino : del autor a sus personajes, de la teoría a la praxis literaria », actas del I Congreso internacional sobre lo fantástico en narrativa, teatro, cine, televisión, cómic y videojuegos, Universitat Autònoma de Barcelona, 19, 20 y 21 de noviembre de 2012, in David Roas, Teresa López-Pellisa (ed.), Visiones de lo fantástico en la cultura española (1970-2012), EDA Libros, Málaga, 2014, pp. 57-72.

- « Con mi madre, de Soledad Puértolas : la pièce maîtresse d’un travail de deuil », Colloque international du CRLMC (CELIS) : Écrire le deuil dans les littératures des XXè-XXIè siècles, Bernadette Hidalgo-Bachs et Catherine Milkovitch-Rioux, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2014, p. 503-516.

- « Pulsions et passions : le Minotaure et les autres dans El jardín dorado, de Gustavo Martín Garzo (2008) », in Catherine D’Humières et Rémy Poignault (Etudes réunies et présentées par), Autour du Minotaure, P.U. Blaise Pascal, coll. « Mythographies et sociétés », 2013, p. 249-261.

- « La conciencia del lenguaje : Paradoja del interventor de Hidalgo Bayal (2006) », in Felipe Aparicio Nevado (ed.), El efecto M. Territorios narrativos de Gonzalo Hidalgo Bayal, Actes du colloque international des 18-20 octobre 2012 (Université de Haute-Alsace), Cáceres, Ediciones La Rosa Blanca, 2013, p. 123-137.

- « Llanto por los náufragos de su tierra : Naufragio (Suso de Toro) y La mano del emigrante (Manuel Rivas) », colloque international des 19 et 20 mars 2010 à la Maison de la Recherche de Paris-Sorbonne : “Manuel Rivas et Suso de Toro : deux voix de la littérature galicienne contemporaine”, in Sadi Lakhdari (coord.), Voces de Galicia. Manuel Rivas y Suso de Toro, Paris, Indigo, 2012, p. 67-80.

- « L’univers onirique de Lucrecia de León recréé par José María Merino (Las visiones de Lucrecia, 1996) », in Amadeo López, Béatrice Ménard (dir), Les Révélations du rêve dans la littérature de langue espagnole, Travaux et Recherches du GRELPP, 8, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Presses Universitaires de Paris Ouest, 2012, p. 301-309.

- « Violences fratricides et questionnement identitaire dans La sima de José María Merino », in Anne Paoli, Sophie Degenne-Fernández (ed.), Ruptures, fractures, blessures : l’identité en question dans le monde hispanique, Paris, L’Harmattan, 2012, p. 189-199.

- « Les enjeux de la construction identitaire dans La orilla oscura de José María Merino (1985) », Identité et altérité, colloque Hispanística XX, Université de Dijon, novembre 2011, in Catherine Orsini-Saillet (Textes réunis et présentés par), Identité et altérité, Université de Bourgogne, Hispanística XX, 29, 2012, pp. 233-242.

- « Le passé historique à l’épreuve de la plume transgressive de Gustavo Martín Garzo : El valle de las gigantas (2000) et Los amores imprudentes (2004) », Transmission/transgression. Culture hispanique contemporaine, Hispanística XX, Université de Bourgogne, 2011, p. 189-200.

- « Les enjeux temporels de l’interrogation identitaire dans Carlota Fainberg de Antonio Muñoz Molina (1999) », in Natacha Vas-Deyres et Lauric Guillaud (études réunies et présentées par), L’imaginaire du temps dans le fantastique et la science-fiction, Presses Universitaires de Bordeaux, Eidôlon n° 91, 2011, p. 187-199.

- « Récit d’un passage : La noche inmóvil d’Alfons Cervera (1999) », in Annie Blondel-Loisel et Rita Ranson (sous la direction de), De l’art du passage. Histoire et représentations, Paris, L’Harmattan, 2011, p. 141-152.

- « La représentation de l’enfance dans Días del Desván (Luis Mateo Díez) et Intramuros (José María Merino) », in Nicole Fourtané et Michèle Guiraud (sous la direction de), Les réélaborations de la mémoire dans le monde luso-hispanophone, Actes du colloque international des 29 et 30 mai 2008, vol. 1 : Espagne et Portugal, Presses Universitaires de Nancy, 2009, p. 351-353.

- « Les visages du vampirisme dans l’œuvre de Gustavo Martín Garzo », in Natalie Noyaret (textes réunis et présentés par), Le vampirisme et ses formes dans les Lettres et les Arts, Paris, L’Harmattan, juin-juillet 2009, p. 97-110.

- « Dos calas en un Bestiario contemporáneo: Mi vida con Block (Gustavo Martín Garzo) y Papilio Síderum (José María Merino), I Congreso de Literatura Fantástica y de Ciencia Ficción, Madrid, Universidad Carlos III, 6-9 de mayo de 2008, in Ensayos sobre literatura y ciencia ficción, Madrid, Universidad Carlos III, 2009 (ISBN: 691-8732-6), p.  717-730.

- « La memoria de la guerra en Soldados de Salamina y La velocidad de la luz de Javier Cercas », III Jornadas Internacionales de Estudios de El Rebollar sobre Memoria histórica-Historia oral: guerra, postguerra y emigración en El Rebollar y otras partes, Salamanca, 20-22 de julio de 2007, in Ángel Iglesias Ovejero, Cahiers du P.R.O.H.E.M.I.O., Presses Universitaires d’Orléans, 2008, vol. X, p. 811-828.

- « La création littéraire dans El hijo del acordeonista de Bernardo Atxaga : un “exercice à deux mains” », colloque international du CERCI, Université de Nantes, 30 nov-2 déc. 2006, in Günter Krause (éd.), Création et médiation, Bern, Peter Lang, 2008, p. 167-179.

- « La médiation de l’Autre dans la construction du Personnage mérinien », L’Autre et l’image de Soi dans les Sociétés de la Méditerranée occidentale, Colloque du CMMC, Université de Nice, décembre 2002, Les Cahiers de la Méditerranée, n° 76, en ligne juin 2008.

- « Pour une approche de l’“âme” galicienne : La mano del emigrante de Manuel Rivas », colloque Mélancolies plurielles, Université de Nantes, avril 2002. Parution Les Langues Néo-latines, n° 345, juin 2008, p. 31-43.

- « Diaspora et texte en souffrance : La cuarentena de Juan Goytisolo », Identité et territoire, Journée d’études interdisciplinaire du 10 nov. 2006, Mimmoc, Université de Poitiers, in Marie-Catherine Chanfreau (Textes réunis et présentés par), Les Cahiers du MIMMOC, n° 3 (en ligne 7 juillet 2007).

- « Mémoire historique et énonciation au seuil de la mort dans le roman espagnol des années 80 », colloque mars 2005, in R. Mogin-Martin et alii (eds.), La mémoire historique. Interroger, construire, transmettre, GRILUA, Presses de l’Université d’Angers, 2006, p.  245-252.

- « Hacia un arquetipo del viajero en los libros de viajes del último cuarto de siglo », colloque international Le récit de voyage dans la Péninsule ibérique, Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3, TEMIBER, oct. 2003, in Geneviève Champeau (editora), Relatos de viajes contemporáneos por España y Portugal, Madrid, Verbum, 2004, p. 241-256.

- « Liens de famille et de solidarité dans El caldero de oro de José María Merino », in Marie-Catherine Barbazza, Carlos Heusch (éds), Familles, Pouvoirs, Solidarités, Université de Montpellier, E.T.I.L.A.L., coll. « Actes 2 », 2002, p. 285-294.

- « El hechizo de Iris : la duplicidad elevada a extraños niveles », in Irene Andres-Suárez y Ana Casas (eds.), José María Merino, actas del Gran Seminario del 14-16 de mayo de 2001, Universidad de Neuchâtel, Cuadernos de Narrativa n° 6, diciembre de 2001, p. 249-265.

Mes publications récentes


N.B. : chaque page personnelle est rédigée sous l'entière responsabilité de son auteur.