Référents


Documents labellisés

Philosophie

Posté le 09/05/2022 269 lectures

Patočka et la question du sujet

Émilie Tardivel

Cette conférence a été enregistrée lors du colloque sur le philosophe tchèque Jan Patočka, qui s'est déroulé à la MRSH de Caen les 23 et 24 mars 2022.

Émilie Tardivel est professeure à l’Institut Catholique de Paris et directrice de la Chaire ICP-ESSEC Entreprises et Bien Commun ; elle est attachée à l'unité de Recherche « Religion, Culture et Société : philosophie et théologie »

Cette conférence inaugurale...


Posté le 22/04/2022 500 lectures

L’enjeu d’une phénoménologie politique : Patočka et Beauvoir

Natalie Depraz

Cette conférence a été enregistrée lors du colloque sur le philosophe tchèque Jan Patočka, qui s'est déroulé à la MRSH de Caen les 23 et 24 mars 2022.

Natalie Depraz est professeure à l’Université de Rouen-Normandie et membre universitaire des Archives Husserl de Paris.

Dans le cadre du colloque sur le philosophe tchèque Jan Patočka, Natalie Depraz met en lumière comment Patočka met en place une phénoménologie politique....


Posté le 22/04/2022 403 lectures

La reprise de la Physique d’Aristote par Patočka et ses conséquences pour le projet de phénoménologie asubjective

Dragos Duicu

Cette conférence a été enregistrée lors du colloque sur le philosophe tchèque Jan Patočka, qui s'est déroulé à la MRSH de Caen les 23 et 24 mars 2022.

Dragos Duicu est maître de conférences à l’Institut catholique de Toulouse.

Cette conférence proposée dans le cadre du colloque sur Jan Patočka montre l’originalité de la perspective phénoménologique de Patočka, notamment...


Posté le 22/04/2022 262 lectures

Histoire et conservation de la vie : d’un principe de la philosophie de l’histoire Patočkienne

Roberto Terzi

Cette conférence a été enregistrée lors du colloque sur le philosophe tchèque Jan Patočka, qui s'est déroulé à la MRSH de Caen les 23 et 24 mars 2022.

Roberto Terzi est docteur de l’Université de Turin.

Roberto Terzi interroge la question de l’historicité dans la philosophie de Patočka. Cette conférence prononcée dans le cadre du colloque sur la pensée de Patočka interroge l’historicité de la vie humaine en...


Posté le 22/04/2022 233 lectures

Patočka et le tragique

Hadrien France-Lanord

Hadrien France-Lanord est un professeur agrégé de philosophie, principalement connu pour un ouvrage sur le dialogue entre Martin Heidegger et Paul Celan, ainsi que pour sa participation à la controverse déclenchée par Peter Trawny à propos des Cahiers noirs de Heidegger.

Cette conférence de clôture du colloque sur le philosophe tchèque Jan Patočka, qui s'est déroulé à la MRSH de Caen les 23 et 24 mars 2022, montre comment dans sa lecture...


Posté le 07/04/2022 564 lectures

Il n’y a de pratique créatrice qu’inspirée : le sentiment dans L’inventaire des a priori de Mikel Dufrenne

Charles Bobant

Cette conférence a été enregistrée dans le cadre du séminaire de l’équipe Identité et subjectivité, consacré pour l’année 2021-2022 à l’a priori.

Charles Bobant est directeur de programme au Collège International de Philosophie, auteur de L’art et le monde. Une esthétique phénoménologique (Paris, éditions Mimésis, collection « L’œil et l’esprit », 2021).


Résumé de la communication

Dans sa conférence du 30 mars 2022, Charles Bobant retrace les différentes étapes de la phénoménologie dufrennienne du sentiment jusqu’à L’inventaire des a priori. Dans Phénoménologie de l’expérience esthétique (1953), les sentiments sont encore rattachés exclusivement à la perception de qualités affectives, lesquelles sont l’expression du monde de l’auteur. Le sentiment est donc d’abord sentiment du monde. Dans Le Poétique (1963), le sentiment devient sentiment de la Nature. Le monde de l’artiste passe au second plan : c’est plutôt la Nature qui se donne des artistes pour s’exprimer, d’une manière quasi téléologique. Le sentiment n’est plus seulement phénoménologique : il a acquis une dimension ontologique. En 1981, dans L’inventaire des a priori, les sentiments ont désormais trois dimensions : 1) dans l’ordre du sentir, il est la saisie du sens sous la forme d’une qualité affective, 2) dans l’ordre du désir, il est la saisie du sens sous la forme de la qualité axiologique qu’est la valeur, 3) dans l’ordre de l’imagination, il est la saisie d’une qualité ontologique, la thèse dufrennienne étant que l’imagination n’est pas la faculté de l’irréel, mais du pressentiment du réel. « Sentir, c’est éprouver l’imaginaire du réel » écrit Dufrenne dans le livre de 1981. Aussi l’imagination apparaît-elle comme un transcendantal : c’est la Nature qui imagine en l’homme, plus que l’homme qui imagine la nature. Charles Bobant termine sa conférence par les difficultés d’une telle philosophie, qui revendique fortement son athéisme (dans Pour une philosophie non théologique, publiée en 1963 avec Le Poétique), mais finit par construire ce que Charles Bobant juge être une cosmothéologie.

 

 


"Ethnicity, territory and transformation. Borders and boundaries in Ireland after Brexit"

Jennifer Todd (24/02/2022)

L’histoire coloniale en Irlande, le développement de l’Etat-nation et les divisions ethnoreligieuses se conjuguent pour faciliter les conflits et limiter les perspectives de transformation sociale. Depuis le Brexit, la vie politique en Irlande du Nord revient à ses clivages traditionnels : l’unionisme se focalise à nouveau sur la souveraineté de l’Etat britannique tandis que le nationalisme met l’accent sur l’unité irlandaise.

Les transformations...


Posté le 10/02/2022 961 lectures

L’a priori et l’idéalisme moderne

Jocelyn Benoist

Cette communication a été enregistrée dans le cadre du séminaire de l'équipe Identité et subjectivité , dont le thème de l'année 2021-2022 porte sur l'a priori.

Jocelyn Benoist est professeur de philosophie à l’Université Paris I, Panthéon Sorbonne. Médaille d’argent du CNRS en 2019. Eminent spécialiste de la phénoménologie husserlienne notamment, à laquelle il a consacré de nombreux ouvrages,...


Posté le 01/07/2021 1087 lectures

Les méthodes viennent à la fin

Cynthia Fleury

Cette communication a été enregistrée  dans le cadre du colloque intitulé Edgar Morin, Le Siècle qui s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 16 au 23 juin 2021, sous la direction de Claude FISCHLER et Pascal ORY.
L’évènement, organisé à l’occasion du centième anniversaire d’Edgar Morin (8 juillet 2021) et consacré à l’ensemble de son œuvre, fut une belle occasion pour revenir sur un itinéraire atypique, une pensée non-conformiste, et des engagements...


Posté le 14/09/2020 1582 lectures

Le bien, le beau, l'art

Carole Talon-Hugon

Cette communication a été enregistrée  dans le cadre du colloque intitulé Les morales de Diderot qui s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 10 au 17 août 2020, sous la direction d’Odile RICHARD-PAUCHET et Gerhardt STENGER.

Actes du colloque

Les morales de Diderot

Odile Richard, Gerhardt Stenger (dir.)

Hermann Éditeurs - 2022

ISBN : 979-1-0370-1960-8

En savoir plus

Présentation du colloque

L'athéisme est-il compatible avec la morale ? Cette question, Diderot se l'est posée tout au long de sa vie dans ses œuvres philosophiques, théâtrales et romanesques, ainsi que dans sa correspondance avec Sophie Volland. Pendant longtemps, il a cru pouvoir fonder une morale universelle sur des principes autres que religieux, mais il n'a jamais pu refouler la tentation du relativisme moral, la revendication de morales particulières, sinon l'absence de toute morale...

Présentation de l'intervenante

Carole Talon-Hugon est professeur de philosophie à l'université Paris-Est Créteil et membre honoraire de l'IUF. Elle préside la Société française d'esthétique et est directrice de publication de la Nouvelle Revue d'Esthétique.

Résumé de la communication

Dans ses Recherches philosophiques sur l'origine et la nature du beau, Diderot rompt avec la conception métaphysique du Beau qui, de l'Antiquité à l'âge classique, liait intimement ce dernier au Bien et au Vrai. Procédant à une naturalisation du Beau, il y voit non plus une essence mais une qualité des objets proportionnés de telle manière qu'ils favorisent la vie humaine. Le beau n'est donc pas le bien. Pourtant, dans ses écrits sur les beaux-arts et dans ses Salons, Diderot relie ce qu'il avait délié en défendant une théorie humaniste des beaux-arts et en pratiquant une critique éthique de la peinture. Les artistes, affirme-t-il, ont un devoir moral : "Rendre la vertu aimable, le vice odieux, le ridicule saillant, voilà le projet de tout honnête homme qui prend la plume, le pinceau ou le ciseau". On analysera ici la complexité des positions de Diderot partagées entre une approche naturaliste du beau et une conception humaniste et éthique de l'art.


Posté le 11/09/2020 1650 lectures

L'éthique de l'homme de lettres selon Diderot

Franck Salaün

Cette communication a été enregistrée  dans le cadre du colloque intitulé Les morales de Diderot qui s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 10 au 17 août 2020, sous la direction d’Odile RICHARD-PAUCHET et Gerhardt STENGER.

Actes du colloque

Les morales de Diderot

Odile Richard, Gerhardt Stenger (dir.)

Hermann Éditeurs - 2022

ISBN : 979-1-0370-1960-8

En savoir plus

Prépsentation du colloque

L'athéisme est-il compatible avec la morale ? Cette question, Diderot se l'est posée tout au long de sa vie dans ses œuvres philosophiques, théâtrales et romanesques, ainsi que dans sa correspondance avec Sophie Volland. Pendant longtemps, il a cru pouvoir fonder une morale universelle sur des principes autres que religieux, mais il n'a jamais pu refouler la tentation du relativisme moral, la revendication de morales particulières, sinon l'absence de toute morale...

Présentation de l'intervenant

Franck Salaün est professeur de littérature française à l'université Paul-Valéry Montpellier-3. Directeur de la revue Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, et membre du Comité de publication des Œuvres complètes de Diderot (Paris, Hermann), il a publié plusieurs études sur les Lumières.

Résumé de la communication

Diderot avait une très haute idée de l'état d'homme de lettres. Conscient du moment historique auquel il appartenait, fidèle aux idéaux de la République des Lettres, et soucieux de donner le bon exemple à la tête de l'Encyclopédie, il a, au fils du temps, dans ses prises de position comme dans ses relations avec les éditeurs, les journalistes, notamment le directeur de L'Année littéraire (Élie Fréron), les autres hommes de lettres, les censeurs et le directeur de la librairie (Malesherbes), précisé ses principes. Le Neveu de Rameau est sous-tendu par ces préoccupations, en particulier le souci de ne pas fragiliser le combat collectif pour la liberté d’expression. Ce faisant, Diderot a affirmé une véritable éthique de l'homme de lettres.

 


Posté le 06/01/2020 1756 lectures

Transhumanisme : le regard critique d’un théologien catholique

Brice de Malherbe

Cette communication a été enregistrée lors d'une séance du séminaire "Transhumanisme(s) et droit(s)" du pôle Risques de la MRSH.

Le transhumanisme, en ses diverses tendances, se propose d’améliorer les capacités physiques, psychiques voire éthiques de l’homme. Il cherche aussi à prolonger indéfiniment la vie humaine. S’agit-il d’un prolongement de ce que l’humanité a toujours cherché à faire ou d’une rupture de paradigme...


Pages

S'abonner à RSS - Philosophie
Rechercher dans la forge numérique

Sujets

Adoption Agriculture Agronomie Alimentation Altérité Amour Aménagement Animaux Apprentissage Architecture Archives Arts Attachement Autofiction Autorité Big Data Bonheur Cartographie Catastrophe Chanson Cinéma Classes sociales Climat Cognition Collectivité Commerce Communication Complexité Comportement Concept Conflits Conscience Consommation Constitution Coopération Corps Crise Croissance Création Crédit Culture Célébration Danse Dessin Discrimination Documents Droits Décision Démocratie Déplacements Développement Echelles Ecrits Ecriture Ecrivains Edition Education Emploi Endettement Energie Enfance Enfant Entreprise Environnement Epistémologie Equilibre Equitation Etats Ethique Europe Evaluation Evolution Expression Famille Fiction Fiscalité Foi Folklore Fondation Formation Futur Genre Historiographie Héritage Identité Idées Image Imaginaire Individualisme Industrialisation Informel Innovation Insertion Institutions Intellectuels Interdisciplinarité Inégalités Itinéraire Jardins Jeu Jeunesse Justice Langage Lexicologie Liberté Lien social Limites Littérature Loisirs Maladie Marginalité Maritime Migration Militaire Minorités Mobilité Mode Modélisation Monnaie Morale Mort Motricité Musique Mutations Mythes Médecine Mémoire Nature Normandie Normes Nucléaire Numérique Orient Orientation Ouvrages Paix Pandémie Parenté Parole Patrimoine Paysage Peinture Pensée Performance Personnage Philosophie Photographie Plaisir Politique Population Pouvoir Poésie Presse Prison Procréation Progrès Propagande Propriété Protection Précarité Pêche Rebellion Recherche Relations Religion Responsabilité Ressources Risques Rituel Ruralité Réseaux Santé Sciences & techniques Scolarité Sens Sensibilité Sexe SHS Sociétés Sols Son Souffrance Spectacle Sport Suicide Surréalisme Syndicalisme Sécurité Ségrégation Sémantique Technologie Temps Territoire Théâtre Toponymie Tourisme Transmission Transplantation Transports Travail Urbanisation Urbanisme Utopie Valeurs Vestiges Victimes Vie Vigne Ville Violence Virtuel Voyage Vulnérabilité Vérité Écologie
  
Abonnements - Fils RSS de la MRSH