Référents


Documents labellisés

La poésie, une force pour la paix

Caroline Bérenger, enseignante en études slaves
ERLIS
Florian Voutev, traducteur
Florent Delporte, enseignant
Michel Niqueux, professeur émérite
Structure de recherche associée à la MRSH : LASLAR
Enregistré le : 07/03/2022 - Durée : 58mn - Réalisation : MRSH
Lieu : Amphi MRSH

Le programme de recherche Poésie et langues vivantes, par pratique de traduction et d’écriture, est conçu à destination des doctorants de l’ED 558 HMLP et RADIAN, des étudiants du MASTER LLCER parcours « études culturelles », des équipes de recherche ERLIS, ERIBIA et LASLAR et du MASTER Lettres et Création littéraire du Havre. Innovateur dans ses méthodes et riche dans son périmètre, il explore la diversité des langues vivantes, leurs circulations et leurs échanges, à travers la poésie, qui offre un socle commun à la transmission des expériences les plus profondes de notre humanité par-delà les différences culturelles et linguistiques. Organisé sous la forme d’ateliers, le programme propose deux approches complémentaires pour étudier les liens particuliers qui s’établissent entre poésie et traduction : une expérimentation de l’écriture poétique dans l’une des langues autre que le français : anglais, espagnol, russe, italien, allemand, langues nordiques, arabe ; une pratique de la traduction poétique dans l’une de ces langues vers le français.

Le 7 mars 2022, le séminaire « Poésie et langues vivantes » s’est transformé en une chaîne de poésie pour la paix face à la guerre en Ukraine. L’atelier de traduction de Florian Voutev, consacré aux poètes russes de l’âge d’argent, est devenu une lecture à plusieurs voix relayée par les étudiants et les enseignants.

  1. Ольга Седакова, Ангел Реймса / Olga Sedakova, L’ange de Reims, traduit par Philippe Arjakovsky, lu par Caroline Bérenger

  2. Aki Salmela, Eläimen varjo Tammi, 2019 / Aki Salmela, L’ombre de l’animal, lu et traduit par Lotta Metsälä, Florian Peck, Eric Reyssat, Julia Trichard, Hanna Westerlund

  3. Александр Блок, Рожденные в года глухие… 1914 / Alexandre Blok, Ceux qui sont nés à une époque morne, traduit par Nikita Struve, lu par Michel Niqueux

  4. Максимилиан Волошин, На дне преисподней, 1921 / Maximilien Volochine, Au tréfond de l’enfer, traduit par Nikita Struve, lu par Michel Niqueux

  5. Максимилиан Волошин, Трихины, 1917 / Maximilien Volochine, Trichines, traduit et lu par Michel Niqueux

  6. Максимилиан Волошин, Петроград, 1917 / Maximilien Volochine, Petrograd, traduit et lu par Michel Niqueux

  7. Марина Цветаева, Бабушке, 1914 / Marina Tsvetaeva, À ma grand-mère, traduit par Florian Voutev, interprété par Florent Delporte

  8. Марина Цветаева, Знаю, умру на заре!, 1920 / Marina Tsvetaeva, Je sais, je mourrai au crépuscule, traduit et lu par Florian Voutev

  9. Марина Цветаева, Расстояние, 1922 / Marina Tsvetaeva, Distance, traduit par Eve Malleret, lu par Florent Delporte

  10. Борис Пастернак, Гамлет, 1956 / Boris Pasternak, Hamlet, traduit par Michel Aucouturier, lu par Marina Pantina

  11. Николай Гумилев, Жирав / Nikolaï Goumilev, La Girafe, traduit par Florian Voutev, lu par Florent Delporte

  12. Николай Гумилев, Война / Nikolaï Goumilev, La guerre, traduit et lu par Florian Voutev

  13. Эдуард Асадов, Пока мы живы, можно всё исправить / Edouard Asadov, Tant que nous sommes en vie, on peut tout réparer, traduit et lu par Thierry Ruchot

  14. Евгений Евтушенко, Дай бог! 1990 / Evgueni Evtouchenko, Plaise à Dieu, traduit par Thierry Ruchot, lu par Evgeniya Gorshkova-Lamy

  15. René Char, Feuillets d’Hypnos 141 et La Liberté, lu par Anne Gourio

  16. Вера Полозкова, Тринадцатая годовщина Беслана, 2017 / Vera Polozkova, Les treize ans de Beslan, traduit et lu par Tatévik Kharatyan

  17. Татьяна Вольтская, Мама, мама, война, война! 2022, lu par Marina Pantina

  18. Sabine Sicaud, La Paix, Poèmes d’enfant, 1926, lu par Lucie Polet

  19. Octavian Soviany, Livres de guerre, lu par Cédric Narbutas

  20. Maurice Drans, Lettre d’un poilu à sa fiancée, lu par Cédric Narbutas

  21. Анна Ахматова, Я не знаю, ты жив или умер, / Anna Akhmatova, Je ne sais pas si tu es mort ou vivant, 1915, lu par Divine Niambi Ntsegani

  22. Gabriel García Márquez, Le cataclysme de Damoclès, lu par Eduardo Pena Cardona

  23. Wislawa Szymborska, Vietnam, traduit par Aaron de Najran, lu par Eduardo Pena Cardona

  24. Марина Цветаева, Не знаю, где ты и где я / Marina Tsvetaeva, Je ne sais pas où tu es, où je suis, interprété par Florent Delporte

Rechercher dans la forge numérique

Sujets

Adoption Agriculture Agronomie Alimentation Altérité Amour Aménagement Animaux Apprentissage Architecture Archives Arts Attachement Autofiction Autorité Beauté Big Data Bonheur Cartographie Catastrophe Chanson Cinéma Classes sociales Climat Cognition Collectivité Commerce Communication Complexité Comportement Concept Conflits Conscience Consommation Constitution Coopération Corps Crise Croissance Création Crédit Culture Célébration Danse Dessin Discrimination Documents Droits Décision Démocratie Déplacements Développement Echelles Ecrits Ecriture Ecrivains Edition Education Emploi Endettement Energie Enfance Enfant Entreprise Environnement Epistémologie Equilibre Equitation Esthétique Etats Ethique Europe Evaluation Evolution Expression Famille Fiction Fiscalité Foi Folklore Fondation Formation Futur Genre Historiographie Héritage Identité Idées Image Imaginaire Individualisme Industrialisation Informel Innovation Insertion Institutions Intellectuels Interdisciplinarité Inégalités Itinéraire Jardins Jeu Jeunesse Justice Langage Lexicologie Liberté Lien social Limites Littérature Logement Loisirs Maladie Marginalité Maritime Migration Militaire Minorités Mobilité Mode Modélisation Monnaie Morale Mort Motricité Musique Mutations Mythes Médecine Mémoire Nature Normandie Normes Nucléaire Numérique Orient Orientation Ouvrages Paix Pandémie Parenté Parole Patrimoine Paysage Peinture Pensée Performance Personnage Philosophie Photographie Phénoménologie Plaisir Politique Population Pouvoir Poésie Presse Prison Procréation Progrès Propagande Propriété Protection Précarité Pêche Rebellion Recherche Relations Religion Responsabilité Ressources Risques Rituel Ruralité Réseaux Santé Sciences & techniques Scolarité Sens Sensibilité Sexe SHS Sociétés Sols Son Souffrance Spectacle Sport Suicide Surréalisme Syndicalisme Sécurité Ségrégation Sémantique Technologie Temps Territoire Théâtre Toponymie Tourisme Transmission Transplantation Transports Travail Urbanisation Urbanisme Utopie Valeurs Vestiges Victimes Vie Vigne Ville Violence Virtuel Voyage Vulnérabilité Vérité Écologie
  
Abonnements - Fils RSS de la MRSH